L’importance de bien travailler ses abdominaux.

 

Les abdominaux permettent de tenir les viscères dans le ventre, de faciliter la respiration, et plus simplement de tenir debout. Ils aident aussi à contrôler la pression intra-abdominale, qui est utile lors de l’accouchement, mais aussi pour permettre le vomissement et la défécation.

Au delà de la visée esthétique, il est important de travailler ces muscles en profondeur. Travailler “mal” ses abdos entraîne un risque de pression sur le plancher pelvien, qui peut avoir une incidence sur l’incontinence, les descentes d’organes, et même l’éjaculation précoce.

Cela permet une amélioration de la qualité de vie au quotidien, car non seulement une sangle abdominale forte est souhaitable lorsque l’on fait du sport, ou tout simplement des efforts physiques, mais elle permet aussi d’éviter ou d’amoindrir les problèmes de dos.

Plancher pelvien importance en pilates

Le plancher pelvien peut s’imaginer comme un hamac qui retiendrait les organes dans notre ventre. C’est un ensemble de muscles, de tissus et de ligaments dans la zone du petit bassin. Il constitue le périnée, qui soutient les organes génitaux chez la femme, ainsi que l’anus et la vessie chez l’homme et la femme. Son rôle est de contrôler l’ouverture de l’urètre, de l’anus et du vagin, mais aussi d’éviter la descente des organes, ce que l’on appelle le prolapsus.

Il est donc important de renforcer en priorité le transverse, qui est le plus profond. Le dessin ci-dessous parlera peut-être plus aux femmes.

 

Essayez de voir ce transverse comme une gaine, les obliques comme une guêpière qui permet de diminuer le tour de taille, et les grands droits qui viennent par-dessus tout cela pour sangler le buste.

de gasquet abdominaux

Avant toute chose, nous devons donc apprendre à renforcer notre plancher pelvien et le transverse. Une fois que c’est chose faite, alors on peut passer à un travail plus superficiel, avec des rotations et des flexions de buste. On aura appris à gainer le bas-ventre avant de faire un mouvement qui, mal fait, exercerait une poussée sur la partie basse du transverse. Si celui-ci est relâché, les organes pelviens  se dirigent vers le bas et affaiblissent le périnée, surtout si on a négligé d’expirer et ainsi de faire remonter le diaphragme pendant l’effort.

 

Le transverse

 abdominaux: transverse

Il permet de stabiliser le tronc. Lorsqu’il est contracté, le ventre rentre, le tour de taille diminue. Si l’on souhaite avoir un ventre plat, c’est donc celui-ci qu’il faut le plus travailler, afin de lutter contre la gravité qui fait descendre les viscères dans le bas ventre, et qui produit souvent un léger ventre arrondi sous le nombril, même si l’on est très mince. C’est un muscle expirateur, on ne le travaille donc qu’avec la respiration.

 

 

abdominaux: les obliques abdominaux: les obliques

Les obliques

 

Les fibres de ces muscles ont une inclinaison oblique qui permet la rotation du buste et la flexion latérale. Il permet d’aplatir l’abdomen, et de faire ressortir la taille en l’affinant.

 

 

les abdominaux: Comprendre et les situer

Les grands droits

 

Ce sont les plus superficiels. Ils prennent leur origine au pubis et s’insèrent sur des côtes. Ils permettent surtout la flexion du tronc (se plier vers l’avant). Ils font apparaître “la tablette de chocolat”, mais cela ne doit pas se faire au détriment des autres muscles, afin de ne pas abîmer son plancher pelvien et de le garder fonctionnel. Le pilates, par exemple, est une méthode qui vous apprendra a faire des “crunchs” sans risque, tout comme la gym abdominale.

 

 

Je vous propose de regarder la vidéo de Séverine Jacinto en cliquant ici. C’est une coach personnelle dont j’apprécie les vidéos, car elle travaille toujours dans le respect du corps et explique très bien ce qui s’y passe.

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.  Et si cet article vous a plu, vous pouvez le partager  🙂 Merci!