Incontinence et autres tracas…

 

Dans cet article, je vais vous parler d’un sujet assez tabou:

Vous est-il déjà arriver d’avoir des fuites en faisant du sport, en rigolant un peu trop, ou tout simplement en faisant un effort?

Alors vous êtes comme 7 millions de françaises ( et oui désolée, ce chiffre ne concerne que les femmes, car ce sont les principales touchées. Mais messieurs, vous êtes tout de même concernés par cet article, car vous pouvez également être victime de descente d’organe, ou avoir de symptômes bien différents, comme l’éjaculation précoce par exemple…).

D’après le livre La Femme Sportive, “22% à 38% des femmes nullipares (qui n’ont jamais accouché) présentent une incontinence pendant les exercices sportifs.

La plupart des femmes n’en parlent pas à leur médecin avant que ça ne devienne vraiment handicapant. Il y a donc certainement beaucoup plus de personnes touchées que ce que nous disent les chiffres!

 

La question à se poser est donc: Pourquoi autant de personnes sont touchées et d’où vient le problème?

 

La cause qui nous intéresse le plus ici est celle sur laquelle nous avons une emprise, que nous pouvons éviter en comprenant comment notre corps fonctionne:

La pratique sportive qui malmène le périnée!

 

périnée et incontinence

Périnée (également appelé plancher pelvien): Étendu du coccyx au pubis et sur les deux ischions en latéral comme une sorte de hamac. Il permet normalement de fermer cette zone par contraction réflexe en réponse à la pression intra-abdominale quand on tousse, saute, rit, porte une charge. 

 

************************************

 

Certains sports sont en effet réputés pour abîmer celui-ci, comme l’athlétisme, le trampoline, le tennis, le crossfit, pour n’en citer que quelques uns.

Pourquoi cela abîme notre périnée? Une pression « vers le bas » se fait à l’effort. Cette pression va appuyer et détendre petit à petit ces muscles qui ont un rôle de « fermeture », qui ne pourront plus alors fonctionner normalement.

Tous les sports et tous les efforts, comme porter des charges lourdes, sont potentiellement dangereux si mal faits.

La fuite urinaire est le premier symptôme d’un périnée qui se relâche, et qui ne tient plus correctement son rôle.

 

************************************

 

Petite parenthèse ici pour vous montrer à quel point nous sommes mal éduqués sur le sujet. Dans les compétitions de Crossfit, certaines femmes sont fières de se faire pipi dessus pendant la séance! Pour elles,c’est normal, et la preuve qu’elles ont travaillé dur…

Vous ne me croyez pas ;)? Une vidéo en anglais ici interviewant plusieurs femmes dans ce cas 

Alors NON, ce n’est PAS NORMAL d’avoir des fuites urinaires, pas quand on est jeune et en bonne santé en tout cas.  Pas de quoi avoir honte de quoi que ce soit bien sûr, nous sommes nombreuses à passer par là, mais si cela vous arrive de façon récurrente, réagissez 🙂

 

En prenant conscience de l’importance de la fonction du périnée, nous pouvons facilement faire en sorte que tout se passe mieux pour cette zone.

Et ainsi diminuer les risques, et améliorer notre vie quotidienne 🙂

 

 

Comment faire pour éviter les pressions et protéger son Périnée?

C’est un muscle que l’on peut « conscientiser ». Apprenez à l’engager quand il le faut, renforcer-le, dynamiser-le, et vous serez moins soumis au pression intra-abdominale.

  • Les abdos de type « crunch » sont même totalement proscrit depuis quelques années. Les mouvements « dangereux » sont finalement assez simples à reconnaître: Dès que le ventre se gonfle à l’effort, vous êtes en train de pousser.

Vous pouvez allez voir un spécialiste de la gym hypopressive pour vous apprendre à ne plus faire de pression vers le bas, ou vous mettre au Pilates . Vous y apprendrez normalement le même type de respiration, où tout part d’une contraction/absorption du périnée, suivi d’un engagement du transverse. Imaginez remonter la fermeture éclair d’un jean un peu trop serré 😉

Pour mieux comprendre le plancher pelvien et les abdominaux, je vous invite à lire l’article  » Pourquoi est-il important de faire ses abdos correctement? »

  • Entraînez-vous dès que vous avez 2 mn. N’importe où, dans le bus, une file d’attente, cela ne se verra pas et vous mettez ce temps à profit 🙂
  • Une meilleure position peut venir protéger cette zone sensible. Ne pas trop cambrer, pour trouver le neutre anatomique de la colonne et du bassin. Généralement, une très légère rétro-bascule du bassin permet de trouver cette position
  • Apprendre à respirer correctement. Dès que vous faites un effort, expirez du fond du ventre un souffle chaud. Comme si vous vouliez faire de la buée sur une fenêtre en plein hiver.

 

Ci-dessous, une vidéo illustrant le ventre qui rentre et remonte lors de l’expiration. Du bas vers le haut, entraînant avec lui les organes afin de ne pas faire de pression sur le plancher pelvien.

Autres causes possibles des fuites urinaires:

  • La grossesse ( à cause du poids du bébé qui fait pression)
  • L’accouchement (plus de fuites chez les femmes accouchant par voie naturelle: les traumatismes obstétricaux tels l’accouchements par le siège, les forceps, un poids de naissance important, favorisent l’apparition de l’incontinence urinaire)
  • Les bouleversements hormonaux (ménopause… Altération de certains organes)
  • Certaines maladies ( cystites par exemple)
  • Surcharge pondérale
  • Métier à risque (infirmière portant les malades, coiffeuse toujours debout…)

 

Pour la plupart de ces causes, le même travail décrit précédemment sera bénéfique. Bien évidemment, n’hésitez pas à toujours demander l’avis d’un médecin!

 

****************************

J’espère que cet article vous aura aider à comprendre l’importance de prendre soin de notre périnée 🙂

Et que si vous souffrez de fuites, vous êtes loin d’être seule dans ce cas. Osez en parler, apprivoisez et maîtrisez votre corps et votre plancher pelvien!

****************************